Surfing on (our) History

Documentaire, 30 mns, 2000

Synopsis

Quelques scènes d'une vie de famille dans le huis clos d'un appartement de banlieue.

details techniques

Durée
30 mns

Date de production
2000

Formats de tournage

Dv Cam, 16mm, Super 8

Format final
Digital Betacam

Credits

Direction / Montage
Sandy Amerio

Decoration
Alexis Davy

Acteurs jouant leurs propres roles
Line Amerio, Muriel Amerio,
Fabrice Di Cicco, Sandy Amerio

Super 8 et DVCam
Emile Dubuisson


Cameraman 16mm
Benoit Labourdette


Assistant cameraman 16mm
Alexandre Bon

Production
Le Fresnoy

Chargés de production
Stéphane Faivre d’Arcier
Eric Castanet

Quelques scènes non jouées de la vie de ma famille, dans le huis clos d'un appartement de banlieue, servent de base de scénario pour l'écriture et le jeu par mes parents de leur propre rôle. Surfing on (our) History, c'est parcourir l'histoire spécifique de cette famille, et tenter de libérer ce (our) entre parenthèses, ce «nous» qui comme une enveloppe vide semble ne plus savoir qui représenter.1 Le film pose ainsi la question fondamentale de déterminer dans quelle mesure nous sommes réellement acteurs de notre propre vie en interrogeant le drame contemporain de notre perte d'adhésion à l'Histoire.2

Texte de présentation écrit par Sandy Amerio et édité dans le catalogue Territoires de l'image.








1 "C'est en avançant dans la vie que nous nous réglons souvent sur des modèles collectifs et impersonnels en même temps qu'inconscients d'ordinaire : mais avant de parler, de penser, d'agir comme on parle, comme on pense, comme on agit dans notre monde, nous avons commencé par parler, penser, agir, comme il ou elle parle, pense, agit. Au fond de on, en cherchant bien, nous ne trouverons jamais qu'un certain nombre de ils et de elles qui se sont brouillés et confondus en se multipliant." Gabriel Tarde, Les Lois Sociales, p. 61, Ed. Sanofi Synthelabo

2 "S'il y a drame, il y a nécessité de représenter les figures du drame. En jouant son propre drame, on se projette hors de la détresse. La mise à distance de son propre drame permet de commencer à penser sa propre histoire."Suzanne Lafont. Extrait de Amour, Gloire et CAC40 de Jean-Charles Massera, p. 333. Ed. P.O.L


dans la presse

"Emergent de curieux essais comme Surfing on (our) History où Sandy Amerio donne une réponse drôlement maligne à la question souvent posée par les documentaires : ma vie est-elle un roman?
Annick Peigne-Giuly dans Libération


"Une semaine de tournage non stop, dans un appartement de banlieue où ses proches jouent leur propre rôle. Un montage finement travaillé accentue la prestation des uns et des autres. Un regard pertinent et profond d'une artiste de talent.
La Voix du Nord

INTERVIEWS

par Mo Gourmelon


pour Videadoc

partage

Facebook